La semaine dernière, je célébrais mon vingt-sixième anniversaire.

C’est psychologique mais, pour moi, je débute un nouveau chapitre de ma vie, avec une perspective bien différente.

J’ai énormément appris au cours de la dernière année. Un gros merci à ma garde rapprochée de m’avoir laisser foncé dans des murs, pour apprendre à les contourner ou, dans certains cas, les démolir.

Mon plus beau cadeau : mon père et associé qui me surveille du coin de l’oeil et me permet d’apprendre dans l’action plutôt que de me donner la leçon.

Je suis tête de cochon. J’apprends à nager directement dans la piscine en avalant de gros bouillons, mais croyez-moi, j’avance et j’apprends!

Si j’ai été absente du blogue au cours de l’automne, c’est que j’ai appris à prendre du recul. J’ai appris l’importance de ralentir. Ceux qui me connaissent savent très bien que je suis un petit bolide sans frein.

Pourquoi ralentir? Comme entrepreneure, c’est important de prendre des moments pour ralentir. Pour éviter de s’étourdir. Pour retrouver le focus. Et finalement, pour mettre son énergie dans les priorités qui nous tiennent à cœur.

Bref, vendredi soir, après quelques coupes de vin avec de bons amis, j’ai commencé le livre ‘’Lettre à une jeune entrepreneure’’, d’Alexandre Taillefer.

À peine quelques pages entamées, je me suis souvenue pourquoi être relève de l’entreprise familiale faisait partie de mon top 5 en terme de priorités.

Alors pour célébrer mes 26 ans, j’avais envie de te raconter ma vision de l’entrepreneuriat.

Si tu choisis l’entrepreneuriat pour être riche, je te conseille d’oublier ce chemin.

Je crois sincèrement qu’il y a des chemins moins risqués pour y arriver. Si tu veux être riche, choisis simplement le chemin qui te passionne, qui te fera vivre du bonheur à l’état pur.

La vraie richesse ne réside pas dans un gros compte en banque, mais plutôt dans le bonheur de pouvoir vivre de ses passions. Si la médecine te passionne, go. Si l’enseignement te passionne, go. Si la pâtisserie te passionne, go. Si l’agriculture te passionne, go. Si la pizza te passionne, go. Salutations à mes amies et sœurs, passionnées, qui sont certainement plus riches que bien des hommes d’affaires malheureux.

Si l’entrepreneuriat passionne, go.

L’entrepreneuriat est une priorité dans ma vie, car c’est une passion.

Grâce à l’entrepreneuriat, j’ai la chance de construire une microsociété. Une entreprise devient rapidement une microsociété dans laquelle se crée des relations humaines, des traditions, des histoires à raconter,… Je regarde mon équipe de conseillers (Marion, Pénélope, Frédéric, Andréanne, Myna et Camille), et elle est époustouflante. Ils osent prendre des risques, sortir de leur zone de confort. Ils s’entraident et se dépassent quotidiennement. Ils sont capables de rire de leurs échecs et de célébrer leurs succès. Être entrepreneure, c’est voir ses valeurs personnelles être bien vivantes grâce à ses collaborateurs!

Grâce à l’entrepreneuriat, j’ai la chance d’innover. Innover dans notre modèle d’affaires. Innover dans mon style de gestion. Innover dans nos services. Innover dans notre culture organisationnelle.

Grâce à l’entrepreneuriat, j’ai la chance de créer de la valeur. Créer de la valeur pour mes clients en faisant vivre notre mission ‘’Façonner les PME de demain’’. Créer de la valeur pour mes collaborateurs en leur permettant de se développer et de travailler dans leurs forces. Créer de la valeur pour ma famille, car la pérennité de l’entreprise au sein de la famille n’est pas option.

Grâce à l’entrepreneuriat, j’ai la chance d’apprendre à devenir une meilleure personne. J’apprend à mettre mon orgueil de côté et à faire preuve d’humilité. J’apprends, très lentement, mais sûrement, à écouter les autres sans (trop!) argumenter. J’apprends à m’adapter à toutes sortes de situations et à ne jamais me laisser abattre par les mauvais coups. J’apprends à voir les opportunités lorsque tout semble noir.

Bref, être entrepreneure est pour moi un privilège. Je suis chanceuse. Les responsabilités sont nombreuses, mais le niveau de réalisation est immense.